Lieux de vie

 

Quand l’âge avance, la maison de repos n’est pas l’unique alternative ! D’autres lieux de vie existent et peuvent répondre aux attentes et besoins des seniors, à commencer par le domicile…

Nombreuses sont les personnes qui souhaitent vieillir à leur domicile. Quand les gestes de la vie quotidienne deviennent de plus en plus compliqués, quand se déplacer devient difficile, le domicile peut rester un lieu de vie adéquat s’il s’adapte à la personne. Des aménagements du domicile peuvent effectivement être pensés pour permettre au senior de vivre le plus longtemps possible chez lui et dans de bonnes conditions de vie.

Pour se faire, la Plate-forme Bien Vivre chez Soi, initiée par La Ministre de la Santé, de l’Action sociale et de l’Egalité des chances, Eliane Tillieux, vous accompagne dans l’adaptation de votre domicile. Ce service informe les personnes, via le site internet, sur les conseils, aides et services qui favorisent l’autonomie en Wallonie. Il permet aux personnes qui en font la demande de recevoir gratuitement la visite d’un service conseil. Ce service proposera des solutions d’aménagement (http://bienvivrechezsoi.be).

Plus d’info sur http://bienvivrechezsoi.be

Vous pouvez également, si vous le souhaitez, vous renseigner auprès de votre mutualité, qui peut, elle aussi, vous accompagner dans la mise en place d’aides et de services à domicile.

Des aides financières via des crédits à moindre taux peuvent également être octroyées pour aider financièrement les personnes à adapter le domicile.

Plus d’info sur http://bienvivrechezsoi.be

 

A un moment donné, le domicile atteint ses limites. Il est dès lors nécessaire de penser à d’autres alternatives. Notez que l’entrée en institution n’est pas une fin en soi et que la maison de repos n’est pas la seule alternative. Différents types d’hébergement institutionnel existent en complémentarité avec le domicile, en permettant à la personne de vivre chez elle plus longtemps :

  • Centre d’accueil de jour : situé dans une maison de repos ou en lien avec elle, le centre d’accueil de jour accueille en journée, de 8h à 18h, des personnes âgées de plus de 60 ans. Celles-ci ont la possibilité de participer à des activités et, si elles le souhaitent, d’y prendre leur repas. Elles bénéficient également de soins familiaux et ménagers et, au besoin, d’une prise en charge thérapeutique et sociale (http://sante.wallonie.be/?q=aines).

Plus d’info sur http://sante.wallonie.be/?q=aines.

  • Centre d’accueil de soirée : fonctionne de la même manière qu’un Centre d’Accueil de Jour si ce n’est qu’il est ouvert entre 18h et minuit et qu’il est destiné aux personnes âgées autres que celles accueillies le même jour en Centre d’Accueil de Jour.

Plus d’info sur http://sante.wallonie.be/?q=aines.

  • Centre d’accueil de nuit : fonctionne de la même manière qu’un Centre d’Accueil de Jour si ce n’est qu’il est ouvert entre 20h et 8h et qu’il est destiné aux personnes âgées autres que celles accueillies le même jour ou le jour suivant en Centre d’Accueil de Jour. A ce jour, il semble exister qu’un seul accueil de ce type en Wallonie.

Plus d’info sur http://sante.wallonie.be/?q=aines.

  • Centre de soins de jour : situé dans une maison de repos ou en lien avec elle, le centre de soins de jour accueille en journée des personnes âgées de plus de 60 ans et qui ont besoin de soins ou d’aide journalière étant donné leur niveau de dépendance élevé.

Plus d’info sur http://sante.wallonie.be/?q=aines.

  • Court séjour : il s’agit d’un séjour temporaire au sein d’une maison de repos ou maison de repos et de soins pour une durée de maximum trois mois par année civile (trois mois cumulés dans un seul établissement ou dans différents établissements). La durée du séjour dépend des besoins de la personne. Celle-ci peut profiter d’un court-séjour après une hospitalisation (le temps de la revalidation) ou suite à l’absence des proches durant cette période ou encore pour soulager l’aidant proche (limiter l’épuisement).

Plus d’info sur http://sante.wallonie.be/?q=aines.

  • Résidence-services : Studio se trouvant dans un bâtiment situé à proximité d’une maison de repos avec laquelle il dispose d’un lien fonctionnel. La résidence-services accueille des personnes âgées de plus de 60 ans (seules ou en couple), encore valides et autonomes. Le résident peut bénéficier de services offerts par la maison de repos (repas, activités, etc.) s’il le désire. Le studio comprend au moins un séjour, une cuisine, une chambre et les sanitaires (salle de bain et toilettes). A l’heure actuelle, un nouveau projet de résidences-services sociales voit le jour pour contrecarrer le coût parfois élevé d’un séjour en résidence-services. Ces résidences-services sociales seraient destinées aux personnes à plus faibles revenus.

Plus d’info sur http://sante.wallonie.be/?q=aines.

  • Maison d’accueil communautaire : notons qu’à l’inverse des lieux de vie présentés ci-dessus, les maisons d’accueil communautaire ne sont pas agréées ni contrôlées par les services compétents de la Région Wallonne. Les maisons d’accueil communautaire accueillent les seniors en journée, un ou plusieurs jours par semaine, et proposent des activités sociales et/ou culturelles, le but étant, entre autres, de favoriser les échanges, les relations sociales et de briser la solitude.

Plus d’info auprès de votre commune.

 

Des alternatives originales à la maison de repos existent également mais sont malheureusement encore peu développées :

  • Habitat kangourou : une personne âgée accueille, moyennant une contribution financière, une famille dans sa maison devenue trop grande. Des services réciproques entre la personne âgée et la famille s’organisent.

Plus d’info sur http://www.habitat-participation.be

  •  Habitat intergénérationnel avec un étudiant : dans le même ordre d’idée, une personne âgée peut accueillir un étudiant dans sa maison. La différence avec l’habitat kangourou réside dans le fait qu’il ne s’agit que d’une seule personne accueillie (et non une famille) et que la durée du séjour est supposée moins longue (durant les études uniquement). L’association 1toit2âges coordonne ces lieux de vie, met en contact des seniors et des étudiants et gère le coût du logement (location) qui dépend des services que peut offrir l’étudiant à la personne âgée.

Plus d’info sur http://www.1toit2ages.be

  • Habitat jumeau : une petite maison à destination d’une personne âgée vient se greffer à la maison d’un membre de sa famille (extension à la maison existante pour permettre le regroupement familial).

Plus d’info sur http://www.habitat-participation.be

  • Habitat groupé : location ou achat d’une maison ou d’un appartement avec d’autres personnes (âgées ou non si volonté intergénérationnelle). Chacun dispose de ses appartements privatifs (chambre, salle de bain, etc.) et partage des espaces collectifs.

Plus d’info sur http://www.habitat-groupe.be

  • L’habitat groupé participatif : le plus connu est la maison Abbeyfield. Son objet social est de créer un habitat convenant à des personnes d’âge mûr, indépendantes et autonomes. Dans cet habitat groupé participatif, les habitants allient vie privée, vie en groupe et ouverture vers le monde extérieur[1]. Chaque habitant dispose donc de locaux privés et partage des locaux communs avec les autres habitants.

Plus d’info sur http://www.abbeyfield.be

Quand la dépendance s’installe et que vivre au domicile n’est plus une solution adaptée, la personne doit envisager une entrée en maison de repos ou maison de repos et de soins.

  • Maison de repos : accueille, sauf dérogation, des personnes âgées de 60 ans minimum, qui y ont leur résidence habituelle et qui peuvent y bénéficier de services, d’aide à la vie journalière ou de soins (infirmiers ou paramédicaux) en fonction de l’état de dépendance.

Plus d’info sur http://sante.wallonie.be/?q=aines

  • Maison de repos et de soins : une maison de repos et une maison de repos et de soins sont le plus souvent un seul et même établissement, un bâtiment comprenant un certain nombre de lits (chambres) réservés pour la maison de repos et un autre bâtiment comprenant un certain nombre de lits (chambres) réservés pour la maison de repos et de soins. Celle-ci est destinée aux personnes âgées de plus de 60 ans qui présentent un état de forte dépendance et qui ont besoin d’une prise en charge plus lourde.

Plus d’info sur http://sante.wallonie.be/?q=aines

 

cadrelieuvie