Articles

22 octobre 2020 : "Observatoire des lieux de vie pour personnes âgées - CONSTATS, RÉFLEXIONS ET MISE EN PERSPECTIVE"

Dans le cadre des missions de Senoah, les travailleurs sociaux de l’asbl entendent depuis des années, les mêmes préoccupations, les mêmes inquiétudes et difficultés relatives à la recherche d’un chez-soi quand l’âge avance et relatives à l’hébergement dans les établissements pour personnes âgées.

Sans avoir la prétention d’être exhaustifs, nous proposons d’en faire état dans cette contribution basée sur le vécu des aidants proches et des personnes âgées qui contactent notre service, vécu qui nous semble révélateur de réalités de terrain parfois déjà connues, parfois méconnues.

Le document sera divisé en trois points. Les deux premiers proposent une revue de nos observations, d’abord en matière de recherche d’un lieu de vie, ensuite en matière d’accueil et d’hébergement en maison de repos. Le dernier point se veut plus réflexif et évoque des idées, des suggestions pour des lieux de vie où il fait bon vivre. Cette réflexion émane, entre autres, de témoignages de bénéficiaires de Senoah. 

Précisons enfin que ce texte a été écrit avant les nouvelles mesures prises par les autorités fédérales et régionales en vue de contrer la flambée des contaminations au coronavirus.

Juillet 2020 : "Rapport moral 2019 de l'asbl Senoah"

Retrouvez ici le rapport moral 2019 de l’asbl Senoah

09 juin 2020 : « Elle a souhaité entrer en MR de son plein gré et elle se retrouve en prison » - Le nécessaire ajustement des conditions de visites en maisons de repos et maisons de repos et de soins (MR/MRS) aux besoins des résidents

Le 15 mai dernier, nous avons publié, dans le cadre de notre mission d’information sur les lieux de vie pour personnes âgées, un article sur les visites en maison de repos et maisons de repos et de soins. Cet article reprenait les conditions à respecter en ce temps de confinement.

(…)

Depuis plusieurs semaines maintenant, nous recevons quotidiennement un grand nombre d’appels de résidents, de familles et de professionnels nous questionnant et nous interpellant par rapport à ces visites en MR/MRS. Les témoignages que nous entendons abondent dans le même sens : une grande détresse des familles, une réelle souffrance de ces aidants proches face au refus de visite de certains établissements ou face à des aménagements de visites qui perturbent les résidents désorientés notamment ou qui ne favorisent pas l’intimité de la relation (plexiglass, masque, distance sociale, présence d’un « surveillant » pendant les visites, etc.). Ces aidants proches nous confient, impuissants, la détérioration constatée de l’état physique et/ou mental de leurs proches, l’angoisse et l’incompréhension qu’ils lisent dans leurs yeux, voire l’élan vital qui s’éteint peu à peu chez d’aucuns.

En tant qu’observatoire, nous avons à nouveau choisi, de par ce texte, de mettre en lumière ces témoignages, ceux-ci apparaissant dans le texte entre guillemets et en italique. Nous sommes conscients qu’ils ne sont pas généralisables d’autant qu’ils sont recueillis, en routine, par notre seule association dans le cadre de sa mission de permanences sociales et juridiques en matière de lieux de vie pour seniors. Néanmoins, la souffrance bien réelle qui transparaît et qui nous touche d’ailleurs profondément, ne peut pas être ignorée à la seule raison qu’il ne s’agit que d’un point de vue qui ne reflète qu’une partie de la réalité.

Pour lire l’ensemble de l’article, cliquez ici

 

03 juin 2020 : " Personnes désorientées et déconfinement, des mesures sur mesure "

En Belgique, on compte plus de 200 000 personnes atteintes de maladies de type Alzheimer. Selon une enquête de l’AViQ de 2018, la proportion moyenne de personnes ayant des difficultés cognitives représente 42,7% des résidents en maison de repos en Wallonie. Ces personnes vieillissent neurologiquement d’autant plus vite qu’elles ne sont plus stimulées, rassurées dans leurs angoisses et entourées physiquement par l’affection des leurs. Sont-elles condamnées à la non-assistance pour les semaines, mois ou quelques années qu’il leur reste à vivre ?

Dès le début de l’épidémie, nos associations, les ASBL Alzheimer Belgique, Le Bien Vieillir et Senoah ont craint le confinement et ses effets délétères à court, moyen et long terme sur la santé mentale et physique des personnes âgées vivant en maison de repos et de soins (MRS) et en particulier de celles qui présentent des difficultés cognitives. Cette inquiétude est fondée sur les témoignages que nos associations recueillent quotidiennement et qui abondent en ce sens. Des proches inquiets, des résidents qui expriment leur solitude, des soignants désemparés, qui rapportent un sentiment d’abandon, de manque, de tristesse, de perte de repères.  

La gestion de l’épidémie, et en particulier de la crise en maison de repos, est complexe. Et loin de nous l’idée qu’ « il n’y a qu’à » pour tout arranger. En revanche, nous souhaitons attirer l’attention des pouvoirs publics et des citoyens sur l’impact des mesures de confinement sur la santé des personnes désorientées et ce, afin d’anticiper de manière appropriée le déconfinement des établissements d’accueil et d’hébergement de personnes à besoins spécifiques. Pour ce faire, nous avons décidé de mettre en lumière le témoignage d’un proche d’une résidente en MRS,  qui résume à lui seul les enjeux du déconfinement

Pour lire l’ensemble de l’article, cliquez ici

29 mai 2020 : " Déconfinement dans les établissements d’accueil et d’hébergement pour personnes âgées : premières mesures pour les résidences-services et les centres de jours "

Deux circulaires rédigées par la Ministre régionale de la santé, Madame Christie MORREALE, viennent baliser les premières mesures vers le déconfinement.

Pour découvrir notre article et ces mesures, cliquez ici

15 mai 2020 : " Partir des gens et de leur apport singulier pour créer du lien social et du bien commun "

Quand le corona-virus contamine le fonctionnement de la société : une manière de faire en lumière

Depuis la survenue de la pandémie qui bouleverse une série d’habitudes et de pratiques considérées comme normales et allant de soi, il apparaît que, chez d’aucuns ou beaucoup, des questions, des interpellations (re)surgissent quant à savoir si la manière dont notre société « tourne » est bien appropriée. D’ailleurs, une série de voix s’élèvent et veulent se faire entendre actuellement pour insister sur la nécessité de mettre en œuvre d’autres façons, plus humaines, moins mercantiles, moins prédatrices, d’être et de vivre en société.

Persuadée du bien-fondé et de la nécessité de nouvelles perspectives de vie en société, Senoah ASBL souhaite partager une expérience menée en son sein depuis plus de deux ans et intitulée « Donner de la Vie à l’Âge » (DVA), action initiée par notre association, permettant à des seniors de donner des coups de pouce à d’autres seniors.

Cette expérience peut esquisser et mettre en œuvre, de même que beaucoup d’autres d’ailleurs, d’autres pratiques sociales porteuses de changement sociétal.

Pour lire notre article, cliquez ici

08 mai 2020 : " Crise du coronavirus et VISITES en maison de repos : essai de Synthèse des règles applicables "

Une des premières mesures prises dans le cadre du confinement en Belgique a été l’interdiction de toute visite dans les maisons de repos et dans les maisons de repos et de soins (MR/MRS).

De nombreuses voix se sont fait entendre pour commenter cette mesure. Tel n’est pas l’objet de cet article.

Cependant, en tant qu’observatoire du secteur, notre ASBL s’est tout de suite questionnée sur la façon dont les résidents allaient vivre cette mesure de confinement. Résidents pour lesquels un aidant-proche (conjoint, enfant, petit enfant, ami, …) se rendait très régulièrement dans la maison de repos. Notre inquiétude portait particulièrement pour les personnes connaissant des troubles cognitifs.

Cette crise sanitaire que nous vivons est exceptionnelle et les mesures prises le sont tout autant.

Pour lire notre article, cliquez ici

08 avril 2020 : " COVID-19 Paroles de bénéficiaires et constats de l'asbl Senoah "

Dans le cadre de notre mission d’aide aux familles et aux personnes âgées en recherche de pistes de solutions d’habitats quand le domicile atteint ses limites (maison de repos, résidence-services, etc.), nous recueillons actuellement des témoignages qui expriment l’augmentation des difficultés dans le contexte de crise que nous vivons. Sans être exhaustifs, nous souhaitons mettre en lumière les paroles que nous entendons depuis la mi-mars, partant du point de vue des aidants proches qui contactent notre service.

Découvrez ces constats ici.

08 avril 2020 : "Covid-19 et vieillissement : vivre la crise dans la dignité"

La crise liée au COVID-19 a donné l’occasion aux asbl Aidants Proches, Infor Homes Bruxelles, Le Bien Vieillir et Senoah d’échanger sur les constats  et réflexions que chacune réalise en ce temps de confinement forcé.

Ces échanges ont donné naissance à une carte blanche parue dans La Libre. 

Lisez là ici

24 Mars 2020 : " Pourquoi est-ce tabou d’envisager un changement de lieu de vie quand l’âge avance ? "

L’étude réalisée en 2017 par les volontaires de SENOAH a révélé que la majorité des aînés n’anticipait pas un changement éventuel de lieu de vie. De plus nous constatons, au quotidien, par le travail social et juridique de notre ASBL, que la majorité des entrées en MR et MRS se passent dans l’urgence et sans préparation voire sans consentement.

Très souvent la décision de changer de lieu (mode) de vie se prend suite à une hospitalisation ou quand le domicile atteint à ce point ses limites que seule la solution envisagée est l’entrée en maison de repos.

Des éléments déclencheurs tels qu’une chute, une diminution des capacités cognitives, le décès d’un conjoint, l’éloignement des enfants, entraînent des décisions prises dans la précipitation. De telles décisions résultent rarement de choix « libres et éclairés ».

Pour lire l’article, cliquez ici

Mars 2019 : " Rapport Moral 2018 de l'asbl Senoah "

Retrouvez ici le rapport moral 2018 de l’asbl Senoah

Avril 2018 : " O temps, suspend ton vol… ". Eléments sur l’anticipation de l’avancée en âge en matière de logement

Découvrez ci-dessous le travail d’observation mené par les volontaires de l’asbl Senoah

« O temps, suspend ton vol « 

Mars 2018 : " Rapport moral 2017 de l'asbl Senoah "

Retrouvez ici le rapport moral 2017 de l’asbl Senoah

Mai 2016 : "Les pratiques d’accueil en maison de repos/maison de repos et de soins. Résultats de l’enquête réalisée par Senoah asbl : recensement descriptif et pistes de réflexion"

Voici le travail d’observation mené en 2016 par les volontaires de l’asbl Senoah

Pour lire ce document, cliquez ici

Les droits des seniors en institution

Quels sont-ils et comment les faire respecter ?

Les personnes âgées, parce qu’elles sont âgées, ne bénéficient pas d’un statut juridique propre et c’est très bien ainsi. Elles sont titulaires de droits et capables de les exercer. L’âge ne modifie en rien ces grands principes. Cependant il arrive régulièrement que les personnes âgées rencontrent beaucoup de difficultés à les mettre en œuvre ou à les faire respecter.
Partant de situations concrètes qui nous ont été exposées, nous nous proposons, dans cet article, de faire un tour d’horizon des différentes possibilités qui sont offertes aux personnes âgées pour  connaître et faire valoir leurs droits. Nous terminerons notre synthèse en faisant référence aux préoccupations européennes et internationales en la matière.

 Pour lire l’ensemble de notre article cliquez ici