Service de concertation familiale autour du lieu de vie des Seniors

Oct 1, 2016 by

Découvrez notre folder de présentation du service

 iconePdf

Senoah, forte de son expérience au quotidien en matière de lieux de vie pour Seniors, propose, à partir du mois de mars 2015, un service d’écoute et de dialogue autour du lieu de vie des seniors.

L’âge avançant, il n’est pas toujours possible pour les personnes de rester seules chez elles. Plusieurs possibilités s’offrent alors à elles : faire appel à des aides et soins à domicile, aller habiter chez un membre de leur famille, se « reposer » sur des aidants proches ou encore faire le pas d’entrer dans un établissement d’accueil et d’hébergement pour personnes âgées : résidence-services, maison de repos, maison de repos et de soins,…

Quel que soit leur choix, un changement de vie va se produire, des ruptures vont se vivre. Le système familial va être perturbé. La communication au sein de la famille peut devenir défaillante.

Ces ruptures, ces deuils ne sont pas toujours faciles à vivre pour les personnes concernées mais aussi pour leur entourage. Des tensions nouvelles et/ou anciennes peuvent surgir et empêcher que ce passage ne se réalise sereinement. Dans le cadre de la préparation de l’avancée en âge et plus spécifiquement de la préparation au choix d’un lieu de vie, l’ASBL Senoah propose ainsi un accompagnement relationnel de la personne âgée et de sa famille dont l’objectif est de les aider à prendre des décisions concrètes par rapport au lieu de vie de l’adulte âgé.

L’objectif de ce service est de dédramatiser la situation et de rétablir la communication au sein de la famille, en ayant le souci constant de replacer le senior au centre des préoccupations et de valoriser son libre arbitre. Le processus vise ainsi à aider les personnes à clarifier leurs demandes et à poser des choix qui correspondent à leurs valeurs et à leur situation familiale, médicale, sociale, financière,…

Concrètement, nous avons élaboré un schéma d’intervention que vous trouverez en annexe à cet article.

Le service que l’ASBL Senoah propose fait partie de sa mission d’accompagnement des personnes âgées dans la recherche d’un lieu de vie adapté à leurs attentes et besoins. Il se veut être un soutien aux différents intervenants qui manquent parfois cruellement de temps pour écouter la personne âgée et son entourage familial afin de les aider à trouver des solutions concrètes à leur situation.

Vous pouvez contacter Senoah au 081/22.85.98 du lundi au vendredi entre 8h30 et 17 heures

 

Avec le soutien de : 

cera_logo_f_b_rgb_stroke_png le-bien-vieillir    logo-brabant-wallon-rvb

 

Annexe : Schéma d’intervention

 

Dans quelles situations, ce service peut-il intervenir ?

Lors de tensions familiales à propos de :

° Choix de rester au domicile avec l’intervention d’aides et de soins ;

° Choix d’un nouveau lieu de vie : chez un enfant ou dans une RS, MR, MRS ;

° Choix de rentrer au domicile après un séjour en établissement.

° …

 

Qui peut faire appel à ce service ?

Le senior lui-même, la famille du senior, le service social d’un Hôpital, une coordinatrice d’aides et de soins à domicile, un administrateur de la personne, un médecin traitant, une infirmière, … peuvent faire appel à notre service lorsqu’ils constatent que des tensions familiales enveniment la prise de décision relative au changement de lieu de vie.

 

Qui participe à la rencontre ?

Le Senior et les personnes de sa famille impliquées dans la situation.

L’intervenante formée à la médiation, tiers neutre et impartial.

 

Combien de temps dure la rencontre ?

Les entretiens durent 1 heure.

Le nombre d’entretiens varie d’une situation à l’autre (entre 1 à 10).

 

Où se déroule la rencontre ?

Au domicile de la personne ou dans son lieu de vie (hôpital, institution,…);ou dans un autre lieu choisi par les personnes.

 

Qui mène la rencontre ?

Une intervenante, professionnelle formée à la médiation, neutre et soumise au secret professionnel.

 

Combien est-ce que cela coûte ?

C’est gratuit !

 

Quelles sont les limites de l’intervention ?

° Le refus d’une des parties d’entrer dans la démarche de concertation. Les personnes doivent être « volontaires » pour entamer le processus ;

° La non-capacité de verbalisation : pathologie, assuétude, violence,…

 

(C. le Maire)

 

Partager